Psychoroliste Index du Forum Psychoroliste
Beyond RPG
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Background de Rishi | Metal Adventure

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychoroliste Index du Forum -> Créations -> Nouvelles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tag
Magistrat

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juil 2013
Messages: 283

MessagePosté le: Jeu 5 Sep - 00:46 (2013)    Sujet du message: Background de Rishi | Metal Adventure Répondre en citant

Voila en avant-première pour vous le bg de mon perso dans MA. Je le trouve pas mal donc je le poste ici.


________________________________________________________


Les derniers crissements de la plume d'un stylo résonnent encore dans le compartiment exigu de la salle des moteurs. Je relis la lettre une dernière fois : mes compagnons devaient savoir qui j'étais si je mourrais au combat.


          Chers compagnons, si vous avez ouvert cette lettre c'est que je suis déjà mort. Je ne sais pas si vous avez eut le temps de bien me connaitre, mais une chose est sûre, vous ne devez sûrement pas tout savoir.

          Je suis né dans la fédération des planètes libres sous le nom de Rishi Mahavir. J'aurai pu devenir un des plus grand scientifiques de la féderation si je m'étais engagé dans les études universitaires, mais allez savoir pourquoi, les étoiles me fascinaient. Je me disais que si il restait encore un espoir infime pour l'homme, il serai la haut, dans les étoiles. C'est pourquoi je me suis engagé assez tôt dans la marine pour y devenir un ingénieur. J'y ai exellé, néanmoins le fait que je soit le meilleur de ma planète natale contre-balançais à peine ma résistance envers toute forme d'autorité incompétente aux yeux de mes superieurs. Ah, ça, j'avais le don d'énerver les gradés, mais coincés par leur uniformes et leur grades, il fallait bien que quelqu'un les remette à leur place. Je pense que le chef ingénieur Lakshah, au centre de formation, m'en veux toujours d'avoir outrepassé ses ordres en retappant une vielle navette aerienne qu'il m'avais ordonné de démonter pour en récupérer les pièces. Vous auriez du voir sa tête lorsque je suis allé le chercher pour son rendez-vous avec la contre-amiral avec cette navette. Ce qui l'a rendu le plus furieux c'est qu'elle volait mieux que celles dont il s'occupait. C'était le deuxième meilleur jour de ma vie.

          Le premier fut le jour du décollage de ma première affectation. J'avais décidé d'être plus sage les mois précedent, ma patience avait porté ses fruits, j'avais été affecté sur un gros bâtiment, le Kali. Le décollage était magnifique. L'immense bâtiment rugissait de toute la puissance de ses moteurs tandis que dans son sillages, de hautes gerbes d'eau faisait scintiller lumière d'un soleil couchant. La sortie de l'atmosphère m'avais fait frissonner de plaisir, la beauté solitaire de ma planète natale ressortait admirablement devant l'immensité de ce ciel piqueté d'étoiles. Celles la mêmes qui a cet instant me promettaient un avenir radieux. Mais malheureusement pour moi, le capitaine Shardul dirigeait ses hommes d'une main de fer. La discipline était pour lui, le principal facteur d'une victoire certaine. J'ai toujours trouvé qu'enchainer des gens à des ordres aveugles, bride la créativité et l'efficacité d'un equipage. Ce sont ces arguments lorsque je ne suivait pas les ordres qui m'ont plus d'une fois valu les fers. Malgré ma compétence, je crois que les gradés avaient décidés de me laisser passer plus de temps à l'ombre qu'au machines. La marine n'était pas faite pour moi. J'avais besoin de liberté, de bonne humeur, d'espoir. Mais je n'en aurai pas trouvé ici. Je devais trouver les pirates.

           Ma chance est arrivée le jour d'une mission d'exploration dans les Barrens. Nous étions en orbite autour d'une de ces planètes exotiques qui peuplent ces quadrants, quand la section com aperçu un truc étrange sur la surface. La potentialité de trouver une relique motiva l'envoi immédiat d'une équipe sur place. Heureusement pour moi j'étais un des seuls a avoir une connaissance suffisante sur ce sujet.( Je pouvais remercier un de mes professeurs, un ancien barroudeur qui avait cru en moi.) Si bien que le capitaine m'autorisa à quitter le navire pour m'occuper du materiel. Cela m'étonne encore qu'il ait décidé ça, il doit le regretter amèrement maintenant, surtout quand il découvrit mon cadeau de départ.

          La surface de la planète était luxuriante, mais lorsque la seule zone d'atterissage était à des kilomètres de l'objectif, la vision de cette surface verdotante ne m'enchantais plus tellemement. Un village était situé près de la zone d'atterissag. Nous tentions de trouver un guide pour nous ammener aux coordonnées indiqués, dans le débit de boisson du coin, quand je vis une des plus belles femmes que je n'avais jamais vu. Sa peau était mate, je ne connaissais pas alors encore le type havanais mais c'était ça. Même si elle prétendais habiter ici depuis longtemps, J'avais tout de suite deviné qu'elle n'était pas d'ici, je flairai un équipage pirate et sa me plaisait. Elle se proposa de nous trouver un guide et de nous accompagner dans notre quête, bien sur sous condition d'une rémunération. Mais j'avais une autre idée en tête, si elle était ce que je pensais, elle ne pourrait pas refuser. Je lui ait proposé un concours de boisson en lui promettant de payer le double si je perdait, mais qu'elle viendrait gratuitement dans le cas contraire. Elle a accepté un curieux sourire aux lèvres tandis que mes équipiers approuvaient l'initiative qui ne pourrait être que fructueuse : j'avais déjà fait preuve de mes talents dans le domaine à bord du Kali. Néanmoins elle fut d'une résistance impressionnante, maintenant que j'y repense, elle aurait pu me battre, elle arreta juste avant que je déclare forfait. Peut-être voulait-elle éviter que ma loquacité soudaine ne révèle trop de choses à mes équipiers. Elle semblait déjà connaitre ma destinée.

          Elle nous accompagna avec un guide gratuitement au coeur de la jungle. Les dangers foisonnaient, l'un d'entre nous mouru d'une morsure de serpent, mais nous arrivâmes enfin à une grande pyramide. Je ne su jamais ce qu'il y avait à l'intérieur car je resta avec cette femme, au camp établis au pied de la pyramide tandis que mes équipiers allaient explorer l'interieur. C'est alors qu'ils avaient disparu à l'interieur, qu'un équipage entier sorti de la jungle pour rejoindre la femme. Je fut fait prisonnier. Les pirates ne connaissaient pas l'emplacement de la relique, elle les avait conduit droit au but. Tout ce dont je me rappelle après c'est d'une douleur sur le crane et un grand noir.

          Je me reveilla sur le pont d'un navire inconnu. Les pirates m'avaient emmené, apparament leur capitaine leur avait ordonné de me rammener à bord. Sur le pont, la situation était critique, un gros bâtiment énnemi approchait et leur vaisseau allait bientôt entrer à l'interieur de leur enveloppe de tir. C'est alors que je réalisa que l'ennemi était le Kali et que ce vaisseau était l'échapatoire dont j'avais toujours rêvé. Je n'avais pas encore activé mon petit cadeau de départ mais cela n'allait pas tarder. J'annonça aux personnes présentes que j'avais un cadeau de bienvenue pour leur hospitalité et j'activa le contacteur.

          Avant de partir j'avais désactivé les protocoles de sécurités et placé les vannes d'apport et d'évacuation de la chambre de réaction sous contrôle manuel, puis j'avais placé des contacteurs sur les 2. Visiblement, la chambre de réaction n'aime pas du tout recevoir un apport constant de RADIX sans évacuation, la surpression provoquée déclencha le système d'arrêt d'urgence et fut évacuée dans les circuits du vaisseau. Les jets de vapeur radioactives  frappèrent de plein fouet une bonne moitié du visage de Shardul. Les pirates reçurent peu après une transmission d'un capitaine défiguré et furibond, il avait du recevoir un rapport de la surface car il savait que j'étais ici. Il me traitait de tout les noms, me qualifiant de traitre et de saboteur. Je n'avais pas interêt à remettre les pieds à la federation avant un certain temps.

         Pour plus de sécurité, je décida de prendre un nouveau nom, celui avec lequel vous me connaissez aujourd'hui , Sure, et de devenir pirate. Cap sur Havana ! L'équipage du Moonbreeze accueilli la nouvelle avec plaisir. J'étais désormais libre de mes mouvements et j'avais gagné un certain respect auprès de l'equipage. Je travaillai aux machines durant tout le reste du trajet. Un boulot franchement plus agréable que sur le Kali. Le capitaine Anjie donnait ses ordres et l'équipement était vraiment médiocre, mais l'ambiance qui regnait à bord était amicale et sans jamais aucun découragement. Ces gens là avaient foi en un avenir meilleur. Cela faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé.

          L'arrivée sur Havana fut émouvante, je ne savais pas ou ce paradis se trouvait mais il valait tout ce que j'avais enduré pour y arriver. Je me sépara du Moonbreeze. C'était un bon vaisseau et un bon équipage, mais c'était une trop grosse structure, un mois de plus et j'aurai fini abandonné quelque part pour mutinerie. Puis je ne pouvais pas me permettre de rester sur un vaisseau que désormais le capitaine Shardul et peut-être une partie de la federation recherchaient activement.

           Voila comment le destin m'a conduit a vos côtés. J'espère qu'au moins que j'aurais eut le temps de voir d'autres merveilles avant de disparaitre.

Bon vent !

Rishi Mahavir

Ça me semble correct. Je plie la lettre et la place dans une enveloppe que je scèle avec, faute de cire, une résine de colmatage sur lequel j'y appose le signe d'un boulon. Au dos, j'écris sur la lettre : "A n'ouvrir qu'après ma mort. Sure "; et je la cache dans le recoin ou j'avais trouvé la carte. J'espère que si je part en fumée, le Subtil ne fera pas de même. Ce bon vieux coucou mérite mieux que ça.
_________________
The Hammer Theory :

“Ce n’est pas parce qu’on a le plus gros marteau que l’on doit voir chaque problème comme un clou.”

Barack Obama, le 28 mai 2014, à West Point.

LE truc à sortir aux joueurs bourrins


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 5 Sep - 00:46 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Psychoroliste Index du Forum -> Créations -> Nouvelles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.